L'œuvre magnifique de Juliette Benzoni

 

Marianne « les livres » 1969 page 1
Marianne séries-tv 1983 de Marion Sarraut page 2
séries - Marianne youtube clips page 3
Portrait Corinne Touzet page 4
Interview avec Corinne Touzet (de Linda) page 5
Rencontre avec Corinne et Marion - Paris page 6
diaporama avec les photos de Juliette Benzoni page 7
Marianne Presse articles page 8
Authentique document (Marion Sarraut) page 9




Le début de l'histoire, en
1793...

Marianne, une étoile pour Napoléon - 1969

Marianne d'Asselnat de Villeneuve, fille d'un marquis français et d'une lady anglaise - qui ont tous deux péri pendant la révolution française - meurent sur l'échafaud. Dès la naissance, le drame a marqué de son sceau la vie de Marianne. Elle a été sauvée encore bébé par son parrain Gauthier de Chazay et apportée en Angleterre auprès de sa tante Ellis Selton, toujours vieille fille. Après une enfance heureuse dans un riche domaine du Devon, Marianne épouse le très séduisant Francis Cranmere. Et le soir même de ses noces, le destin frappe à nouveau. En quelques heures il fait de la tendre adolescente une femme outragée, une veuve, une criminelle qui doit fuir. Francis Cranmere perd au jeu sa virginité et sa fortune au profit d'un marin américain Jason Beaufort.

Un bateau de fortune l'emmène vers la France, mais que de périls, de tempêtes et de passions contraires ne lui faudra-t-il pas vaincre avant d'atteindre Paris! Où l'attend, aux aguets, Fouché, le tout-puissant ministre de la Police de Napoléon? et Marianne rencontre Napoléon Bonaparte...

 

Marianne et l'inconnu de Toscane - 1971

Le destin de Marianne, encore bouleversée par son aventure avec Napoléon, s’assombrit brusquement. Il y a cet homme en bleu, apparu dans une loge de théâtre le soir de son triomphe. Est-il bien Francis Cranmere, l’époux indigne qu’elle croyait avoir tué pour lui faire expier le déshonneur d’une nuit de noces jouée au whist ? Il y a aussi le prochain mariage de l’Empereur, qui plongeMariannedans l’enfer de la jalousie. Seul un nouvel amour pourrait l’arracher à ce passé trop douloureux. Mais qui est cet inconnu de Toscane dont l’étrange et fastueux palais italien semble abriter de terribles secrets ?

 
Marianne- Jason des quatre Mers - 1971

Marianne d'Asselnat, devenue Princesse Sant'Anna par un étrange mariage italien, revient à Paris. La passion que lui portait l'Empereur s'est apaisée et Marianne elle-même commence à voir clair dans son coeur.
Au hasard d'un bal elle retrouve avec une étrange émotion Jason Beaufort qu'elle a cru d'abord son ennemi et qui un jour risqua sa vie pour la sauver: Jason l'Américain, le marin, l'aventurier des quatre mers qui aime sans doute Marianne depuis toujours mais qui est aujourd'hui marié.
Autour du couple déchiré se tisse un redoutable complot où des haines personnell , des règlements de compte viennent se mêler aux vastes desseins de la politique impériale. Ses ennemis tentent tout pour perdre Marianne et Jason est accusé d'un crime qu'il n'a pas commis. Lorsque l'homme qu'elle sait maintenant aimer de tout son être est condamné au bagne, Marianne n'hésitera pas à braver la colère de l'Empereur. Ne peut-elle plus rien obtenir de lui ?

 
Marianne - toi Marianne - 1972

Adorée naguère par l'Empereur, obligée de contracter un mariage de convenance avec un prince italien, Marianne sait désormais que son cœur et que son destin sont à jamais liés à Jason Beaufort, l'aventurier des quatre mers, l'homme qui risqua sa vie pour elle. Toujours pourchassée, dans des circonstances tragiques, Jason lui donne rendez-vous à Venise. Un voyage dont Marianne rêvait comme d'une envolée vers le bonheur. Mais une fois de plus, c'est Napoléon et ses sombres menées diplomatiques qu'elle rencontre sur sa route, qui la conduit jusqu'à Constantinople, après un passage par les îles grecques. C'est là, au large de Cythère, que son amour est sur le point de faire naufrage. Jason est-il bien le preux chevalier auquel elle a donné sa vie ? Ce bonheur espéré, y a-t-elle droit sur cette terre ?

 
Marianne- les lauriers de flammes I - 1974

Devenue princesse Sant'Anna par son mariage italien, Marianne n'a jamais cessé de servir l'Empereur, depuis son ancienne liaison avec lui. Quand finiront ces ambassades secrètes et dangereuses aux quatre coins de l'Europe en guerre ? Alors qu'elle se dirige vers la Corne d'or, Marianne mesure les risques de sa dernière mission. Comment déjouer la surveillance des espions anglais, atteindre le Sérail et rencontrer en tête à tête la sultane de Constantinople ? Les désirs de Napoléon sont des ordres : la guerre entre l'Empire ottoman et la Russie doit se Prolonger, afin qu'il puisse marcher librement sur Moscou. C'est alors que pour son bonheur de femme et d'amante réapparaît Jason Beaufort, qui n'a jamais renoncé à elle.

 
Marianne- les lauriers de flammes II - 1974

Parce qu'elle a à ses côtés Jason Beaufort, l'homme qu'elle aime, Marianne s'aventure d'un cœur léger dans l'immense Russie en guerre. Avant de penser à son propre bonheur, il lui faut atteindre Napoléon pour l'avertir de la proche trahison de Bernadotte. Quand Marianne parvient seule à Moscou - â la suite d'un duel Jason a été arrêté - c'est pour trouver une ville en flammes et un Empereur enfermé dans le rêve d'une fallacieuse victoire. Tandis que Jason, libéré, tente de rejoindre Saint- Pétersbourg, Marianne qui a encouru la colère de Napoléon doit fuir à son tour. Sa route sera terrible à travers un pays écrasé par le gel et la famine, ravagé par les pillards et les soldats perdus. Marianne retrouve Jason à Dantzig. L'heure de vérité sonne enfin pour les amants déchirés. Tandis qu'elle achève le portrait de l'étonnante Marianne - folle, vaincue, triomphante, proscrite, presque mourante, indomptable -,

Juliette Benzoni brosse une fresque historique où brillent d'un dernier éclat les lauriers de flammes d'un rêve impérial qui bientôt ne sera plus que cendres.

 
Anecdote :


Voici une photo de Juliette qui date de 1971. Nous la voyons lors d'une journée de dédicaces de son nouveau livre d'alors « Marianne, et l'inconnu de Toscane ». Notre Juliette elle était une femme resplendissante.

 
Anecdote :
Juliette rappelle dans JASON DES QUATRE MERS à ses lecteurs sa première héroïne Catherine de MONTSALVY


 

Juliette en 1971 avec son nouveau livre Marianne - Jason des quatre mers.
 

Anecdote :

Citation tirée de Marianne, une étoile pour Napoléon :
Marianne : Je vous hais! gémit-elle entre ses dents  serrées. Vous ne pouvais pas savoir à quelle point je vous hais! (...) Jason Beaufort : Haïssez-moi autant qu'il vous plaira Lady Cranmere! Je préfère cent fois la haine à l'indifférence. Ne dit-on pas que, sur les lèvres d'une femme, elle a le goût exact de l’amour ? Au fait... pourquoi ne pas s'en assurer?




 

extrait de « Marianne, une étoile pour Napoléon » tome 1

«
Sire, fit-elle avec un soupir de lassitude, je sais aussi bien que vous, mieux peut-être, combien votre Ministre de la Police se montre vigilant et je n’ai aucune intention de l'incriminer. Mais une chose est certaine : l'homme que j'ai vu était Francis Cranmere et pas un autre ! »
 
Napoléon eut un geste irrité mais, se dominant aussitôt, il vint s'asseoir sur le pied de la chaise longue de Marianne et demanda, d'un ton singulièrement radouci.
 
 
« Comment peux-tu en être sûre ? Tu m'as dit toi-même avoir peu connu cet homme ? »
 
« On n'oublie pas le visage de celui qui a détruit à la fois votre vie et vos souvenirs. Et puis, l'homme que j'ai vu portait, à la joue gauche, une longue balafre que lord Cranmere n'avait pas au matin de notre mariage
»
 
« En quoi cette balafre est-elle une preuve ? »

 « En ce que c'est moi qui la lui ai faite, à la pointe de l'épée, pour l'obliger à se battre ! fit Marianne doucement. Je ne crois pas à une ressemblance qui pousserait la fidélité jusqu'à reproduire une blessure qu'ici je suis seule à connaître. Non, c’était bien lui, et désormais, je suis en danger »
 
Napoléon se mit à rire et, d'un geste plein de tendresse spontanée, il attira Marianne dans ses bras.
 
 «
Voilà que tu dis des bêtises ! Mio dolce amor ! Comment pourrais-tu être en danger quand tu as mon amour ? Ne suis-je pas l'Empereur ? Ne connais-tu pas ma puissance ? »



Galerie des Couvertures

Trévise – Éditions Originale


tome 1


tome 2


tome
3

 

 

 


livre 4


livre 5


livre 6

 

Les livres « Marianne » en été également traduits dans :


Allemagne - Angleterre - Étas-Unis - Finlande - Hollande -  Islande - Lithuanie - Russie - Slovaquie- Suède - Turquie -  Hongrie - Italie - Croatie - Pologne - Portugal - Rèp.Tchèque - Slovénie - Norvège - Chine - Espagne - Danemark - Grèce - Ukraine
 





Retour
 

© 2008 - 2017 linda compagnoni walther